Interview : La vie en Tiny House en 25 questions.

Tiny House, mini maison écologique sur roue au toit bleu et plat. Elle a des allures de bateau avec ses trois hublots.
Lecaninole offre son regard sur le mouvement Tiny House à Emile De Dryver, Architecte.

Nous avons eu la chance de participer à un travail de recherche sur le mouvement Tiny House mené par Emile De Dryver. Il a 25 ans et est étudiant à la faculté d’architecture La Cambre Horta à l’ULB (université libre de bruxelles). 

Cela fait deux ans qu'il travaille en tant qu’architecte dans une petite entreprise où ils fabriquent des Tiny Houses, elle s’appelle Wildernest Tiny House et est basée à Wavre. 

Notre participation consistait à répondre à 25 questions portants sur notre regard et notre expérience de vie en Tiny House. Grâce à son généreux accord, nous avons pu vous partager cette interview aux questions pertinentes et avisées. 

Le profil du Tiny Houser. 

1. Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ? 

Je m'appelle Léna, j'ai 28 ans, je suis maman d'un bébé de trois mois et je travaille dans le web marketing. Mon amoureux, a le même âge, lui est web designer. Nous vivons tous les trois dans notre mini-maison.

2. Comment avez-vous pris connaissance du mouvement Tiny house?

Nous avons découvert un peu par hasard le mouvement Tiny House sur internet, il y a un peu plus de deux ans. C'était les premières en France, nous sommes immédiatement tombés amoureux du concept.

3. Comment définiriez vous une tiny house ?

La Tiny House est pour moi un habitat léger et cosy. C'est un accès à la liberté et à la nature tout en respectant l'environnement et autrui. C'est petit, discret et permet d'avoir une empreinte écologique responsable.

Un Tiny Houser est presque un escargot, il faut prendre son temps pour se déplacer, c'est pas toujours simple de trouver le bon endroit, mais il fait bon d'être chez soi partout.

4. Quelles sont les différences avec une caravane ou un camping-car ?

La grande différence avec la caravane ou le camping-car sont les matériaux. En effet, la Tiny House est fabriquée et isolée comme une maison en bois. De cette façon, il est possible d'y vivre à l'année sans souffrir de la chaleur ou de l'humidité. Aucun hivernage est nécessaire.

Ca peut aussi être le cas pour une caravane ou un camping-car, cependant, pas de manière aussi durable et permanente.

De plus, la Tiny House est une maison qui peut être entièrement recyclable, elle n'utilise que des matières premières renouvelables. Toutefois, il faut être honnête un camping-car ou une caravane sont plus facilement déplaçables.

La concrétisation d'une vie en Tiny House. 

5. Quelles étaient vos motivations qui ont justifié ce choix de vie ?

Nous sommes profondément amoureux de la nature, nous souhaitons la préserver pour l'avenir de notre enfant et de l'homme en général. De cette façon, nous faisons le nécessaire pour agir en ce sens.

De plus, nous souhaitons rester mobiles et vivre une expérience en famille insolite.

Vivre avec l'essentiel, au plus proche de la nature, offrir une éducation simple et riche à notre petit garçon sont nos volontés profondes de vivre en Tiny House.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à découvrir l'article suivant : les motivations de notre projet Tiny House

6. Comment avez-vous vécu la transition vers ce mode de vie ? Quels ont été les principaux changements par rapport à avant ?

Les changements n'ont pas été brutaux, car nous avons eu 18 mois pour nous y préparer. Entre la décision, la mise en route et l'aboutissement du projet, il y a eu beaucoup d'attente. Surtout de la part de notre constructeur, qui a un carnet de commandes bien rempli.

De cette façon, nous avons eu le temps de désencombrer notre intérieur, prendre de bonnes habitudes et se concentrer sur les choses à améliorer pour vivre aisément dans un petit espace.

Résultat des courses, nous ne voyons presque aucune différence. Enfin, nous sommes surtout plus à l'aise, car nous sommes chez nous, proche de la nature et non plus, parqués dans un appartement en ville.

Nous vous expliquons à travers cet article, l'ensemble des étapes de l'avant projet à l'installation de notre Tiny House

Retrouvez nos guides pratiques pour désencombrer votre maison en toute simplicité

7. Arrivez-vous à allier votre vie familiale et votre boulot avec la vie en Tiny house ?

Oui, sans souci. Nous ne voyons pas de différence à notre vie en appartement par rapport à nos emplois. De plus, nous avons adopté un mode de vie alternatif issu du slow mouvement qui s'appelle la Slow Life. Cet art de vivre favorise le bien-être au quotidien. 

La slow life regroupe des principes communs au minimalisme et au Hygge : 

  • Apprécier et développer le partage avec autrui, à travers les rencontres ou les moments en famille et entre amis. 
  • Stimuler ses sens et sa créativité. 
  • Renouer avec la nature aussi bien par l'acte éco-responsable que le respect global de l'environnement. 
  • Prendre le temps de vivre et savourer l'instant présent. 
  • Apprendre à écouter son corps et son esprit pour être en accord avec soi-même. 
  • Vivre autrement en tendant vers la simplicité et une consommation raisonnée. 

Extrait de l'article "Connaissez-vous la slow Life ?" de Lecaninole. 

8. Est-ce que le côté “mobile” est un plus selon vous et pourquoi ?


Le côté "mobile" est clairement un plus ! Nous avons déménagé 15 fois en 9 ans, soit 2 fois en Tiny House. Ne plus faire les cartons et gérer l'administratif des déménagements, c'est un confort absolu !

Sans compter que nous sommes propriétaires tout en pouvant bouger, la liberté !

9. Changez-vous souvent d’environnement ? De quelle manière vous déplacez-vous et dans quels lieux ?

Nous avons la volonté de nous poser à un endroit au moins un an, car c'est tout de même pas si simple de bouger constamment. Nous ne pouvons pas prendre nos marques, faire un potager, investir dans le tissu local...

Notre démarche vers le zéro déchet nous incite à apprécier de se poser à un endroit. En effet, c'est de cette façon que nous rencontrons et sympathisons avec des petits producteurs, des associations alternatives ou encore des lieux culturels atypiques. 

Nous aimons bien le côté tranquillité et repos de la nature, alors nous n'avons pas la volonté de vadrouiller constamment.


10. Quel est votre rapport avec la nature ? A-t-il changé par rapport à votre ancien mode de vie ?

Nous nous sommes d'autant plus rapprochés de la nature depuis que nous vivons en Tiny House, c'était l'objectif de la démarche. Nous le souhaitions pour notre bien-être mais aussi pour celui de notre enfant. Le contact avec la terre est tellement reposant, vivre en ville ne nous manque pas du tout.

11. Est-ce que vous avez suffisamment d’espace dans votre Tiny house ? L’agrandiriez-vous ? Pour quelle(s) raison(s) ?

Aujourd'hui, notre espace de vie est idéal, nous avons nos espaces communs ainsi que les espaces de couchages distincts parents/enfant.

Nous pensons tout de même investir dans une petite caravane pliante pour recevoir les amis (couchage seulement).

Si nous avons un autre enfant, nous repenserons sûrement notre habitat.

La maison du Tiny Houser. 

12. Avez-vous participé au design et à la construction de votre Tiny House ?

Nous sommes arrivés chez notre constructeur avec des plan 3D, mais ils n'ont servi à rien ! Ils ne sont pas exécutants et heureusement, car nous n'avions pas leur expérience.

Cependant, cela a permis de mûrir nos besoins en les travaillant avant de les rencontrer. De cette façon, notre constructeur connaissait immédiatement nos envies. Après le fabricant nous a fait une proposition et nous avons échangé en faisant nos retours.

Nous n'avons cependant pas participé à la construction.

13. Si vous devez donner une particularité qu’a votre Tiny House, quelle est-elle ?

Elle est spécialement réfléchie et conçue pour vivre en famille.

14. Ressentez-vous le côté “sur-mesure” de votre Tiny House ?

Complètement, pour nous, c'est le mot clef de ce concept. C'est ce qui rend cet habitat confortable et pratique, car il est parfaitement adapté à la façon de vivre de l'habitant.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l'aménagement de notre habitat, découvrez nos explications sur-mesure

15. Est-ce que votre Tiny House est autonome en énergie ? Si non, comment est-ce que vous fonctionnez pour l'électricité, l’eau, le chauffage ?

Nous ne sommes pas autonomes, nous fonctionnons au gaz pour les plaques, électricité pour le chauffage, relié à l'eau par un tuyau et à l'électricité par une rallonge.

16. Est-ce que selon vous, c’est à la portée de tout le monde de vivre dans une Tiny House ?

Je ne pense pas que se soit à la portée de tout le monde. Il ne faut pas perdre de vue que l'objectif numéro 1 dans la vie, c'est d'être heureux. Il est essentiel que cet habitat soit un critère d'accès au bonheur et non une contrainte.

Certains ont besoin de plus d'espace ou plus d'objets que d'autres pour se sentir bien. Les familles nombreuses ou les collectionneurs pourraient peut-être avoir un souci de place. Pour les amoureux des grandes tablées été comme hiver, il peut y avoir des difficultés pour recevoir à la mauvaise saison.

Certaines personnes ne comprennent juste pas pourquoi vivre dans aussi petit. Si ça n'a pas de sens pour eux, c'est normal qu'ils n'aient ni l'envie, ni la motivation pour faire les efforts de désencombrement et d'adaptation à la vie en petit habitat.

17. À quel public s’adresse ce mode de vie ?

Aux aventuriers et aux amoureux de la planète, de la nature, du voyage, du bien-être, du minimalisme, de la simplicité, de la communication et des câlins si c'est en famille (rires).

Si vous souhaitez découvrir une autre Tiny Houser, nous vous invitons à lire l'interview de Mathilde. 

18. Quels sont les inconvénients/difficultés de ce mode de vie ?

La rigueur, c'est un petit espace alors il faut être organisé au quotidien pour que la Tiny reste rangé et agréable à vivre. Chaque chose a sa place.

Le terrain, trouver un emplacement pour poser sa Tiny est vraiment un long chemin durant lequel il faut garder espoir, motivation et patience. Nous avons déjà évoqué nos difficultés rencontrées à ce sujet, nous allons bientôt rédiger un article pour aider les Tiny Houser à trouver un pied-à-terre. 

La convivialité se fait au rythme des saisons. L'hiver ne sera pas aussi festif que l'été pour recevoir de grandes tablées.

19. Quels sont les obstacles auxquels vous avez et vous faites encore face ? 

L'habitat de la Tiny House n'est pas encore démocratisé et reconnu. De fait, l'inconnu fait peur à certains dont les jugements sont souvent non fondés. Sur le durable, beaucoup de questions sur l'isolation, sur le coût écologique d'une fabrication bois, etc.. Sinon, pour se poser à un endroit, ce n'est pas si simple d'obtenir les autorisations des mairies.

Nous avons d'ailleurs écrit deux articles pour informer à propos des Tiny Houses

L'avenir en Tiny House. 

20. Pensez-vous un jour retourner vers un mode de vie traditionnel ?

Non, nous avons envie de multiplier et partager les expériences d'habitat insolite et léger. Nous avons déjà une idée de notre cocon suivant. Une yourte contemporaine de moins de 50m2.

Mais pour le moment, nous nous plaisons à merveille dans notre tiny.

21. Avez-vous déjà expérimenté une vie en communauté Tiny House ?

Non, nous avons vécu dans un camping.

Actuellement, nous vivons sur le terrain d'un jeune couple, eux sont en mobilhome et nous en Tiny House. Nous partageons les mêmes valeurs et ambitions pour rendre le monde plus sain et protégé. C'est une chouette expérience et de bons échanges.

22. Selon vous, au niveau de l’aspect, pourquoi les Tiny House ressemblent tant à des maisons traditionnelles ?

Parce que c'est mignon ! Il faut voir le nombre de vidéos de chaton regardées chaque jour sur Youtube (Rires). Les gens aiment et acceptent mieux les choses jolies.

Bien sûr, il y a le côté agréable de vivre dans un bel habitat, mais aussi un côté fortement stratégique, les personnes qui découvrent la Tiny voit une maison avant de voir les roues.

Elles ne ressembleraient pas à des maisons, elles seraient assimilées à des caravanes. Je pense que le côté mignon et écologique peut faire pencher la balance vers un "Oui".

23. Auriez vous une photo de votre tiny house ?

Tiny House du constructeur Baluchon, mini-maison écologique sur roue au toit bleu et plat.

24. Toi et ton compagnon, vous travaillez tous les deux sur le web. Est ce que vous pratiquez parfois le home working ?

Pour le moment, nous travaillons tous les deux en entreprise, mais ça viendra peut-être un jour ! 

25. Comment est-ce que vous faites pour votre domiciliation ? 

Pour la domiciliation, nous avons gardé l'adresse de nos parents, mais c'est possible d'être domicilié à la poste avec la location d'une boite postale.

Retrouvez l'ensemble des articles sur la Tiny House : 

Les photos de cet article sont celles de notre Tiny House, appelé Vahalla. Ces clichés ont été pris par notre constructeur, l'entreprise nantaise Baluchon

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram

Rédigé et publié par Léna le 09/08/2018 sur le blog lecaninole.fr