5 astuces pour utiliser les langes lavables pour bébé

Couche lavable

Bébé arrive et vous avez décidé de franchir le pas vers les couches lavables Félicitations et bienvenue dans le monde zéro déchet de la petite enfance.

Si vous avez déjà une idée du type de langes lavables que vous souhaitez utiliser, vous pouvez maintenant vous attaquer à la partie pratique. On ne va pas se leurrer, changer une couche n’est déjà pas une activité de rêve.

Cependant, vous verrez qu’avec les langes lavables, une fois que vous aurez adopté les bonnes astuces, changer bébé deviendra une simple formalité !


N°1 : À faire avant la première utilisation des langes

utilisation des langes lavablesSi vous venez d’acheter des langes lavables tous neufs, ne vous précipitez pas pour les enfiler à votre enfant car vous auriez une grosse déconvenue. Faites-les d’abord tremper environ 12h dans l’eau froide car cela permet au tissu d’augmenter sa surface d’absorption, sans oublier que vous éviterez un rétrécissement de la couche au 1er lavage.

Ensuite, faites une première machine et laissez sécher. Sachez qu’il faudra plusieurs lavages avant que vos langes en tissu n’atteignent leur capacité maximale d’absorption. Donc, ne vous affolez pas si vous constatez quelques débordements au départ !


N°2 : Les bons réflexes à adopter

  • Cela peut sembler une évidence mais on change bébé dès que sa couche est sale. Avec une couche jetable, on peut se permettre de patienter un petit peu car la matière qui constitue la couche est très absorbante (merci les matières synthétiques pas très bonnes pour la santé). En revanche, avec un lange lavable, votre nourrisson sentira vite un inconfort et honnêtement, mieux vaut changer son bébé rapidement que de devoir soigner un érythème fessier ou des petits boutons par la suite.
  • On simplifie au maximum la partie nettoyage des fesses, autant rester dans une démarche écologique jusqu’au bout. On nettoie donc les fesses de bébé, rien qu’à l’eau, mais lorsque votre enfant a fait des selles trop collantes, vous pouvez bien entendu avoir recours à un savon adapté ou à une lotion bio. Vous pouvez aussi utiliser un liniment fait maison mais quoiqu’il arrive, oubliez les laits de toilette et les crèmes trop grasses qui rendent l’absorption de la couche moins efficace.
    Pour rester dans le zéro déchet, on peut se servir d’un gant de toilette ou de lingettes lavables. L’avantage, c’est que vous pouvez les inclure dans votre machine lorsque vous lavez vos couches.
  • Gagnez du temps, lorsque vous pliez votre linge, assemblez directement les différents éléments de vos couches lavables lorsqu’elles sont en plusieurs parties. Elles seront ainsi prêtes à l’emploi.

Mes couches lavables préférées ICI !

N°3 : Comment entretenir les couches lavables ?

  • On commence déjà par trier les parties propres des parties sales. Si vous disposez d’un système tout-en-un, appelé aussi TE1, cela va aller vite. Comme vous ne pouvez pas dissocier les différentes parties de la couche, tout part au lavage ou en attente dans le bac pour les langes sales. En revanche, si vous avez un lange à nouer, un TE2 ou un TE3, comme ces langes lavables se composent de plusieurs parties (la culotte de protection étanche, la couche en tissu, l’insert en coton ou en bambou, le feuillet de protection), vous pouvez alors conserver ce qui n’est pas mouillé ou sali.
  • Ensuite, on s’occupe du feuillet de protection en cellulose qui ressemble à du papier toilette épais. S’il est juste mouillé par un petit pipi, vous pouvez le mettre au lavage avec les couches car on peut les réutiliser 3 fois. Si le feuillet contient des selles, il suffit de vider son contenu dans les toilettes mais sans jeter le feuillet car il boucherait vos canalisations. D’une part, comme il est réutilisable et s’il est peu sale, il est possible de le mettre au lavage. D’autre part, s’il est très sale ou trop vieux, on le jette à la poubelle.
  • Pour s’éviter des montagnes de linge à laver, si la couche et l’insert sont parfaitement secs, vous pouvez les remettre à votre bébé en ayant pris soin de remettre un feuillet de protection propre. De même pour la culotte de protection, si elle est dépourvue de tâches, vous pouvez aussi la remettre, ce n’est pas la peine de la laver à chaque change. Il est également possible de la rincer à l’eau claire, de l’essuyer et c’est reparti pour un tour.
  • La partie lavage des couches sales : si vous disposez d’un stock de 20 couches environ, vous pouvez vous permettre de faire une lessive tous les 2 ou 3 jours seulement. Cela dit tenez-compte du temps de séchage surtout si vous ne disposez pas de sèche-linge, en hiver c’est beaucoup plus long pour avoir du linge sec rapidement !

Plusieurs coloris de couches lavables

N°4 : Comment stocker et laver les langes sales ?

Le stockage des couches à laver

  • Prévoyez un grand seau avec un couvercle hermétique ou carrément une poubelle dédiée aux langes. Évitez de laisser vos couches sales à tremper dans l’eau pendant 2 jours, car l’eau que vous allez vider ensuite risquerait de vous donner des haut-le-cœur, sans parler du bouillon de culture que cela crée ... Mieux vaut les mettre en attente au sec !
    Placez tous vos langes ouverts dans votre seau. L’idéal est de placer un grand filet prévu pour les couches lavables dans le fond de votre poubelle. Ainsi, lorsque c’est jour de lessive, vous prenez votre paquetage et vous mettez tout directement dans la machine à laver ! En cas de couches très sales, vous pouvez les faire tremper une heure ou deux avant la lessive mais pas davantage.
  • On ne va pas se mentir, votre seau à couches risque de ne pas sentir la rose. Pour éviter les mauvaises odeurs, vous pouvez ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de Tea Tree ou de lavande sur un petit chiffon pour assainir et désodoriser votre seau. Ne mettez pas directement les HE sur les couches. Vous avez également l’option du bicarbonate de soude ou bien une cartouche de charbon actif à placer dans le fond de votre contenant.

Le lavage des langes réutilisables

  • Remplissez votre lave-linge entièrement ainsi vous ferez des économies d’eau ! Il est possible de mélanger vos couches avec des serviettes de toilette ou des draps mais personnellement, je préfère dédier une lessive rien que pour les couches.
  • Laissez le filet ouvert dans la machine : les langes doivent tous êtres ouverts et n’oubliez pas de replier les velcros, ils risquent de s’accrocher partout et d’abîmer le tissu des couches.
  • Programmez un cycle de lavage à 40 °C minimum mais mieux vaut monter jusqu’à 60 °C pour enlever tous les microbes des couches et des inserts. Si vous ne voulez pas dépasser 40°C, un petit tour au sèche-linge après le lavage et tous les germes seront exterminés.
  • Les culottes de protection en synthétique peuvent passer au lave-linge mais sans dépasser 40°C. Si vous avez opté pour des culottes de protection en laine, elles devront prendre un bain de lanoline de temps à autre pour conserver leur étanchéité.
  • Côté lessive, choisissez un produit doux et écologique en prenant soin d’éviter les savons en paillettes, le savon de Marseille et tout ce qui contient de la glycérine. En effet, la glycérine dépose un film gras sur le tissu et réduit la capacité d’absorption des couches lavables. De même, oubliez les adoucissants et les produits blanchissants qui détériorent le côté absorbant des inserts.
  • Si vos langes deviennent rêches, faites-leur prendre un bain de cristaux de soude tous les 4 à 6 mois afin de leur redonner leur douceur et leur souplesse.
  • Ne négligez pas l’étape du séchage. Privilégiez au maximum un séchage à l’air libre car le sèche-linge est très énergivore. Quand vous le pouvez, mettez les couches à sécher au soleil, il blanchira naturellement le tissu. Cela va sans dire mais mieux vaut le signaler tout de même, on ne repasse pas les langes, ni les inserts et encore moins les culottes de protection en synthétique !

N°5 : Comment s’organiser en dehors de la maison ?

lavage des langes réutilisablesLorsque vous devez partir pour la journée chez des amis ou chez les grands-parents, vous n’allez pas emporter votre seau à couches avec vous !

Pas de panique, il existe des sacs de transport étanches, imperméables et lavables. Ils peuvent aisément contenir plusieurs langes et grâce à la fermeture adaptée, aucun risque de fuite.

Une autre solution consiste à utiliser un insert jetable bien absorbant. Il ressemble à une serviette hygiénique épaisse que l’on place à l’intérieur de la couche. Lorsque l’insert est sale, il suffit de le jeter à la poubelle.

Bien entendu, cette solution est ponctuelle car l’optique est bien évidemment de rester dans une démarche zéro déchet.


Mon petit truc en plus

utilisation des couches lavablesL’astuce pour éviter les fuites est de bien ajuster le lange, ni trop lâche, ni trop serré. D’où ma préférence pour les couches lavables avec velcro qui sont bien plus pratiques que celles avec des pressions.

Rien ne doit dépasser de la culotte que ce soit l’insert ou le voile de protection, ainsi vous éviterez un maximum d’inondations.

Sachez que les langes lavables sont beaucoup plus volumineux que les couches jetables surtout en ce qui concerne les modèles évolutifs. Bien souvent, vous risquez de rencontrer un problème au moment de fermer le body de votre enfant.

Une des solutions consiste à prendre une taille de vêtement au-dessus de celle que porte votre bébé. Mais, vous pouvez aussi vous procurer un allonge-body qui vous sauvera la mise.


Les couches bambino Mio, miosolo

Couche Toucan Tropical Bambino MioAvec un nom qui chante l'Italie, des couleurs saillantes et des jolis motifs enfantins, difficile de ne pas se laisser séduire par cette couche lavable. Elle est belle, tendance mais surtout efficace.

Ultra douce, elle aussi simple à utiliser qu'une couche jetable. Avec sa taille unique, elle accompagnera votre enfant du jour ou il est né jusqu'a sa propreté.

À l'intérieur la couche est dotée d'un noyau ultra absorbant ainsi que d'une membrane hydrofuge pour garder bébé au sec et protéger sa peau sensible. Elle passe à la machine sans problème et les lavages successifs ne lui font ni perdre de son éclat ni de son elasticité.

Couche Bambino Mio

Pour quel motif allez-vous opter : Libellule joyeuse, chat sauvage, serpent de la jungle ? Moins exotique : câline coccinelle, aux anges ou beaux-rêves ? Personnellement, j'ai craqué pour le modèle Toucan tropical !

Couche lavable de natationN'envisagez pas d'aller aux séances de bébés nageurs avec cette couche car elle n'est pas prévue pour être étanche. Néanmoins la marque à tout prévu avec un modèle antifuite aux cuisses pour éviter les petits accidents dans l'eau.

Les couches Miosolo n'ont pas de doubles goussets et c'est bien suffisant car l'insert est dans une poche. Justement, avec l'insert qui est directement cousu, pensez à prendre une taille au dessus de l'habituelle.

L'avantage de cette couche lavable de natation : son poid ! Fabriquée à partir d'un tissu léger, elle n'alourdit pas bébé contrairement aux traditionnelles couches jetables qui se gorgent d'eau et ralentissent l'enfant dans ses mouvements.

Couche lavable de natation

Fidèle à son goût pour l'esthétisme, la marque décline la couche dans de nombreux coloris et motifs. Pour l'avoir testé, je peux vous garantir que ce petit maillot de bain est facile à enfiler et à l'usure, il supporte parfaitement le chlore et le soleil. Pour avoir vécu ce moment, je peux aussi vous assurer que la couche retient bien la selle dans dans l'eau. Elle passe bien à la machine et sèche rapidement.

En plus d'être écolo, ce qui me plaît dans cette couche c'est sa légèreté qui n'entrave pas les déplacements de bébé. Rien de tel pour prendre confiance en soi dans l'eau !

Découvrez les autres articles pour un bébé écoresponsable :