Psyllium blond ou noir : les bienfaits de cette plante méconnue

les bienfaits du Psyllium blond ou noir

Au sommaire de cet article

 
Qu’il soit blond ou noir, le psyllium est une plante dont les bienfaits sont reconnus depuis l’Antiquité notamment pour soigner les problèmes digestifs.

Le psyllium est encore trop peu utilisée alors qu’elle est très efficace sur les troubles du transit. Elle possède plusieurs cordes à son arc puisqu’elle fonctionne aussi très bien sur d’autres maladies courantes comme l’hypercholestérolémie, le diabète ou le syndrome de l’intestin irritable

Qu’est-ce que le psyllium ?

Le psyllium aussi connu sous le nom de plantain de Indes ou ispaghul.

les graines de psylliumLe nom psyllium vient du grec psylla qui signifie « puce » et quand on sait que 1000 graines pèsent tout juste 2 grammes, on comprend rapidement le pourquoi de cette appellation.

Cette plante prospère sur des terres sèches et arides. De nos jours, elle est cultivée en Inde, au Pakistan, dans plusieurs pays d’Europe et même en Russie.

Son fruit renferme des graines de couleur brun rouge pour la variété qui pousse en Méditerranée et des graines blondes en Asie.

Dans le commerce, vous pouvez trouver du psyllium blond, brun, rouge et même noir.


Quelle est la différence entre toutes ces sortes de psyllium ? En fait, il n’existe que deux grandes catégories à connaître : le psyllium blond ou ispaghul caractérisé par une teneur en mucilage d’environ 30% ; le psyllium brun/rouge/noir avec environ 10 à 12 % de mucilage.

L’enveloppe des graines de psyllium abrite donc des mucilages. Ce sont des substances végétales constituées de polysaccharides capables d’absorber de grandes d’eau et de gonfler dans l’intestin. Son atout ? Former une sorte de gel qui dynamise le péristaltisme intestinal afin de mieux évacuer les selles et réguler le transit.

psyllium brun

Le psyllium est en fait un végétal qui fait partie de la famille des laxatifs de lest ou de masse qui ont la capacité d’absorber plusieurs fois leur poids en eau. Au contact du liquide, ils transforment en une substance visqueuse et collante qui ressemble un peu à de la gélatine.

Les mucilages peuvent aussi absorber une partie des graisses et des sucres que l’on consomme. Riches en fibres végétales solubles, les graines de psyllium contiennent aussi des acides gras insaturés qui permettent de réduire les risques cardiovasculaires, des phytostérols qui contribuent à faire baisser le mauvais cholestérol et des protéines.


Les vertus du psyllium

  • Intestin irritable et troubles du transit : le psyllium est une solution intéressante pour les personnes atteintes du syndrome de l’intestin irritable (SII). Comme les graines sont riches en fibres végétales qui sont capables d’absorber plusieurs fois leur poids en eau, elles contribuent donc à augmenter le volume des selles et résolvent au passage aussi bien les problèmes de constipation que de diarrhée. L’avantage du psyllium c’est qu’il est riche en fibres solubles idéales pour traiter le SII alors que des fibres insolubles aggravent les symptômes de la maladie.
  • Hémorroïdes : le principal ennemi à combattre lors d’une crise hémorroïdaire est la constipation. Des études ont montré que la prise de psyllium 3 fois par jour lors des crises permet de ramollir les selles, facilite leur évacuation, réduit donc les douleurs et les saignements associés.
  • Hypercholestérolémie : la prise quotidienne de psyllium dans le cadre d’une hypercholestérolémie légère à modérée contribue à faire baisser le taux de cholestérol et de triglycérides. Une baisse du cholestérol total et surtout du mauvais cholestérol LDL (-13 %) commence à être observé à partir d’une prise de 5g de psyllium par jour. En augmentant progressivement la dose et en suivant un régime pauvre en lipides, l’efficacité du complément alimentaire est renforcée. Par ailleurs, le psyllium fonctionne aussi chez les personnes qui suivent déjà un traitement contre le cholestérol à base de statines.
  • Stabilisation de la glycémie chez les diabétiques : en étudiant les effets du psyllium, les chercheurs ont constaté qu’il avait non seulement une action sur le cholestérol mais aussi sur la glycémie. Après 8 semaines d’une cure de psyllium blond à raison de 5 g par jour, le taux de glycémie total a baissé de 11% et le taux mesuré après les repas était plus bas de 19,2%. Il est conseillé de prendre le psyllium à l’heure des repas et de le mélanger directement à la nourriture plutôt que de l’avaler en complément sous forme de gélules au cours de la journée. Grâce à son action, le psyllium modifie la texture, la viscosité et la structure des aliments dans l’intestin, ainsi l’index glycémique du repas se trouve diminué. En effet, en se mélangeant à l’eau et aux aliments, le psyllium gonfle et le sucre est piégé au même titre que les lipides. Ainsi, il est absorbé de manière plus lente et moins complète.
  • Baisse de la pression artérielle et une réduction des risques de maladies cardiovasculaires : en dehors du cholestérol et de la glycémie, le psyllium agirait sur le métabolisme de façon encore plus subtile et permettrait de prévenir l’apparition de maladies cardiovasculaires. Une étude a démontré qu’en prenant 10 g de psyllium par jour, les personnes hypertendues voient une réduction significative de leur pression artérielle. Ces conclusions sont d’ailleurs corroborées par l’ESCOP (Coopérative scientifique européenne de phytothérapie) qui reconnaît que l’enveloppe de psyllium blond permet de réduire le taux de cholestérol et par l’OMS qui admet son impact positif sur la glycémie et la prévention des maladies coronariennes.
  • Perte de poids : le psyllium est intéressant au niveau de la perte de poids car il empêche l’absorption des lipides et des glucides. Il entraîne un sentiment de satiété qui permet de moins se resservir à table et donc de mieux contrôler son poids. Le psyllium est aussi une piste sérieuse pour aider les enfants obèses et diabétiques à mieux gérer leur glycémie et leur sensation de faim.

Quelle quantité de psyllium par jour ?

choisir du psyllium bioUne règle importante à retenir avec le psyllium c’est qu’il faut toujours boire suffisamment en même temps que son ingestion sinon il existe un risque d’obstruction intestinale.

Comptez environ 30 ml de liquide par gramme de psyllium.

Si vous optez pour des graines non transformées, veillez à les laisser tremper 2 ou 3 heures dans de l’eau tiède avant de les consommer.

Si vous choisissez le psyllium sous forme de poudre, il suffit de le mélanger avec de l’eau ou un jus de fruits et de boire la préparation immédiatement.

Mon psyllium préféré ICI !

En ce qui concerne la posologie, elle est à adapter en fonction de votre cas personnel :

  • Constipation : 2,5 à 7,5 g de psyllium, 3 fois par jour avec un grand verre d’eau. Commencez par la plus petite dose et augmentez progressivement en fonction de l’effet désiré. Comptez tout de même 2 à 3 jours d’utilisation pour obtenir un effet laxatif optimal.
  • Diarrhée : vous pouvez augmenter la dose jusqu’à 40g par jour à raison de 10 g, 4 fois par jour. Cependant mieux vaut consulter votre médecin si les troubles ne disparaissent pas au-delà de 3 jours.
  • Hypercholestérolémie : entre 10 et 20 g par jour à répartir en 3 fois.
  • Syndrome de l’intestin irritable, diverticulite : prenez 10 g, 2 ou 3 fois par jour.
  • Diabète de type 2 : de 10 à 20 g par jour au cours des repas. Prenez toujours conseil auprès de votre médecin pour éventuellement ajuster les doses de vos médicaments classiques.

Les précautions à prendre avec le psyllium

Attention particulière

Si vous souhaitez prendre du psyllium pour réguler votre glycémie en cas de diabète, vous devez absolument le faire sous suivi médical car l’automédication peut s’avérer dangereuse avec ce type de maladie.

consommer du psyllium

La glycémie doit être surveillée de très près et votre diabétologue doit obligatoirement être averti de votre intention d’associer le psyllium avec vos médicaments hypoglycémiants.

La posologie de ces derniers peut être amenée à subir des modifications. Soyez très vigilant.

Contre-indications

Le psyllium ne doit absolument pas être consommé en cas de sténose (rétrécissement) intestinale, oesophagienne ou de tout type d’obstruction intestinale qu’elle soit avérée ou supposée. Il est d’ailleurs déconseillé aussi pour :

  • Les enfants sauf avis contraire du médecin.
  • Les personnes atteintes d’une maladie rénale sauf avis contraire du médecin.
  • Les personnes qui ont des difficultés à avaler.
  • La présence d’un fécalome.
  • Les cas de nausées, vomissements, fièvre ou douleurs abdominales. Consultez impérativement votre médecin.
  • Des saignements du rectum dont la cause est non diagnostiquée.

Effets secondaires possibles

Comme toute substance naturelle, il est possible d’avoir une réaction allergique même si les cas restent rares. En début de traitement, il est possible de ressentir des sensations de ballonnement ou d’avoir le ventre un peu gonflé.

Ne paniquez pas, il suffit juste de diminuer les doses et de les augmenter ensuite progressivement afin que votre corps ait le temps de s’habituer. Ces symptômes disparaissent ensuite naturellement.

Interactions

Le psyllium est efficace à bien des égards néanmoins, il peut entrer en interaction avec d’autres substances. Pour cette raison, il est préférable de le prendre 1 heure avant ou 1 heure après vos médicaments habituels car il pourrait en diminuer l’efficacité.

La prise psyllium peut entraîner un ajustement de vos médicaments antidiabétiques.

Découvrez ci-dessous d’autres articles sur le bienfait des super-alimtents :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Céline
Céline

Curieuse du zéro déchet, maman comblée et hyper gourmande, je partage mes expériences, mes idées et mes petites recettes.