Rooibos : l'infusion à connaître. Lequel choisir ?

Quel Rooibos choisir ?
Quand les premiers frimas commencent à se faire ressentir, qu’il est agréable de se pelotonner dans un plaid bien douillet en regardant sa série préférée et en buvant une bonne boisson chaude. C’est réconfortant et tellement cocooning.

Pour ne pas consommer trop de café ou de thé qui ont tendance à jaunir les dents et qui en plus m’empêchent de trouver le sommeil et me font me retourner dans mon lit une bonne partie de la nuit, je me suis intéressée depuis quelques temps au rooibos et je dois dire que je n’ai pas été déçue.

Le goût du rooibos est très doux, assez rond et plutôt moelleux en bouche. Il a une saveur qui rappelle à la fois la noisette et la châtaigne mais de façon très subtile. Elle sera plus ou moins corsée en fonction du temps que vous laisserez infuser votre préparation.

Ce que j’aime également avec le rooibos, c’est qu’il est aussi excellent dégusté froid. Pour moi qui ai tendance à prendre un peu de temps avec mon mug, c’est parfait !

Vous pouvez sucrer votre boisson mais ce n’est pas nécessaire car, en tout cas à mon goût, le rooibos se suffit à lui-même. Cependant, il m’arrive de le parfumer avec un peu de cannelle ou de noix de muscade pour lui donner un peu plus d’originalité qu’à l’accoutumée.

Le Rooibos : un thé comme les autres ?

Région du Cap de Bonne Espérance en Afrique du SudBoisson nationale de l’Afrique du Sud, les plantations de cet arbuste n’existent que dans ce pays. Si vous en trouvez en provenance d’une autre contrée, ce n’est pas du vrai rooibos !

Avec une production de milliers de tonnes dont la moitié part à l’export, cette plante a su convaincre les papilles au-delà de ses frontières.

Le rooibos est souvent présenté, à tort, comme un thé rouge, car dans l’eau bouillante sa couleur vire au rouge au fur et à mesure que la préparation infuse. C’est alors un abus de langage qui vient également du fait qu’il est souvent vendu chez les marchands de thés.

Le rooibos est en réalité un arbuste dont le nom provient de l’afrikaans et qui signifie littéralement buisson rouge. Les feuilles sont séchées puis vendues en vrac ou sous forme de sachets.

Quels sont les bienfaits du rooibos ?

En Afrique du Sud, nombreux sont ses habitants à raffoler de cette boisson et à lui prêter de nombreuses vertus. Bien que les études scientifiques sur le sujet soient assez sommaires voire quasiment inexistantes, je pars du principe qu’on peut faire confiance à des personnes qui en boivent depuis des générations et qui soulagent certains de leurs maux avec. Si c’était inefficace, ils auraient recherché un autre produit en fonction de leur pathologie et n’en auraient pas fait leur boisson nationale.

Selon les Sud-Africains, le rooibos peut aider les bébés souffrant de coliques et les adultes subissant des troubles digestifs à se sentir mieux après l’ingestion d’une infusion. En application locale, le rooibos permettrait de traiter certains problèmes de peau tels que l’érythème fessier, les allergies cutanées ainsi que l’eczéma.

Le rooibos contient des polyphénols. Ces derniers sont très réputés pour leurs propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. La science a d’ores et déjà prouvé depuis très longtemps qu’ils protègent les cellules de notre corps contre le stress oxydatif connu pour engendrer des troubles cardiovasculaires, des maladies graves comme le cancer et accélérer le vieillissement cérébral et cutané.

D’après une étude, la consommation de 6 tasses par jour d’infusion de rooibos pendant 6 semaines entraîne une réduction significative du taux de mauvais cholestérol dans le sang.

Selon d’autres études, boire des infusions de rooibos est nutritionnellement plutôt intéressant grâce à des teneurs élevées en oligoéléments tels que le cuivre et le manganèse ainsi qu’en calcium, en potassium et en magnésium. Une synergie plutôt attractive lorsqu’on est anémiée et qu’on se sent un peu flagada.

Contrairement au thé, le rooibos ne contient que très peu de tanins. Pour information, les tanins ne sont pas un souci en soi pour la santé humaine mais ils participent au jaunissement des dents (encore plus que la caféine !) et ils sont responsables du côté astringent du thé qui n’est pas toujours au goût de tout le monde. Restons dans le domaine dentaire car le rooibos contient du fluor, un sel minéral bien connu qui renforce l’émail des dents et donc nous protège contre les méchantes caries qui veulent gâter nos beaux sourires.


Comment bien choisir son rooibos ?

Le rooibos peut s’acheter en sachet comme les thés qu’on trouve en grandes surfaces mais aussi en vrac. C’est cette dernière option que j’ai choisie pour 3 raisons principales :

  1. Le rooibos en vrac est moins cher au kilo qu’en sachet.
  2. Les sachets produisent des déchets.
  3. Le vrac permet de doser précisément la quantité qu’on met dans sa tasse.

Rooibos NaburCe rooibos est vraiment délicieux et son prix n’est absolument pas excessif au vu de ses qualités gustatives. Il est commercialisé par une petite société française prénommée NABÜR qui soutient et défend les petits producteurs locaux ainsi que le respect de la nature.

La plante pousse sur une chaîne montagneuse de la région du Cap de Bonne Espérance à la pointe de l’Afrique du Sud.

L’agriculture y est biologique et les sols sont préservés de la pollution. Il n’y a donc aucun risque d’ingérer des métaux lourds, des résidus de pesticides ou bien des OGM.

Mon rooibos préféré ICI !

Le packaging est très joli et ça rend bien sur le plan de travail de ma cuisine. Le petit zip permet de refermer entre chaque utilisation tout en évitant que le rooibos ne sèche et perde sa saveur.

Pour la préparation, je mets une petite cuillère à café, je verse de l’eau frémissante et je laisse infuser 5 minutes. Si le cœur vous en dit, vous pouvez rajouter des épices, du lait ou du sucre mais moi, je l’aime comme ça. À la vôtre !


À quel moment de la journée peut-on boire du rooibos ?

Contrairement au thé et au café, le rooibos ne présente aucune trace de théine ni de caféine. Il n’influe donc en rien sur le sommeil et à ce titre, il peut être consommé à n’importe quel moment de la journée et même en soirée ou avant d’aller se coucher. Puisqu’il ne présente aucun effet excitant, on peut en boire plusieurs le même jour sans risquer d’être comme une pile électrique ou insomniaque la nuit venue. Au pire, vous urinerez un peu plus souvent qu’à l’accoutumée car, à l’instar de la plupart des boissons chaudes à base d’eau, il y a forcément un léger effet diurétique mais qui n’a rien de gênant ou d’invalidant. Pensez quand même à passer aux toilettes avant de vous coucher pour éviter d’avoir à vous relever en pleine nuit…

L’absence de théine et de caféine dans le rooibos est donc une aubaine pour celles et ceux qui apprécient la dégustation d’une boisson chaude le soir mais également pour les personnes souffrant d’hypertension, de nervosité ou encore de troubles de l’endormissement. Elles ne seront en aucun cas dérangées par le rooibos et pourront profiter d’une bonne nuit réparatrice.


Comment préparer une infusion de rooibos ?

La réalisation d’une infusion de rooibos est en tout point similaire à celle d’un thé. À savoir qu’il faut faire chauffer de l’eau à environ 90°C et ensuite la verser sur le sachet ou le rooibos en vrac. Si vous n’avez pas de thermomètre, vous saurez que l’eau a atteint la bonne température lorsqu’elle commencera tout juste à frémir. Si elle bout, attendez quelques minutes qu’elle refroidisse.

Le choix de l’eau a son importance. Votre boisson au rooibos n’en sera que meilleure si vous utilisez de l’eau minérale ou de l’eau filtrée pour votre préparation. Et en ce qui concerne le temps d’infusion, celui-ci varie entre 5 et 10 minutes si vous aimez que le résultat soit plus ou moins corsé.

En été, vous pouvez préparer une bouteille que vous oublierez quelques heures au réfrigérateur ou que vous remplirez de glaçons et vous aurez ainsi à disposition une boisson fraîche à déguster toute la journée et sans restriction.

En Afrique du Sud, la plupart des consommateurs additionnent leur rooibos de lait concentré et du sucre.

Comment conserver le rooibos ? À l’instar du thé et du café, le rooibos se conserve à l’abri de la lumière et de l’humidité. L’idéal étant de le ranger dans une boîte à thé.

Quelles sont les contre-indications du rooibos ?

D’après mes recherches et la consultation d’un pharmacien, il ne semble pour l’instant pas exister de contre-indications à la consommation de rooibos mais comme je vous l’ai dit plus haut, il n’y a pas non plus eu pléthore d’études scientifiques. On ne peut donc rien affirmer avec certitude. Le rooibos ne semble pas non plus interagir avec les médicaments et les autres plantes qu’un être humain pourrait être en mesure d’ingérer.

Pour les femmes enceintes et les mamans allaitantes, il est toujours plus prudent de demander son avis à un représentant du corps médical. Qu’il s’agisse de votre médecin traitant, de votre gynécologue ou de votre pharmacien, vous obtiendrez une réponse claire en fonction de votre état de santé et de vos pathologies le cas échéant.

Envie de prendre soi de soin et se sentir mieux ? Poursuivez votre lecture :