Top 5 des herbes aromatiques à faire pousser chez soi

herbes aromatiques à faire pousser chez soi

Contrairement aux idées reçues, il n’est forcément nécessaire de disposer d’un jardin pour cultiver des plantes aromatiques chez soi. Si vous avez un balcon ou même un simple rebord de fenêtre, cela est suffisant pour vous lancer dans vos plantations.

Quoi de mieux que d’avoir des herbes fraîches à portée de main pour cuisiner ou pour se soigner grâce à des infusions? Voici sans plus tarder quelques conseils pour démarrer votre culture d’aromates.

Quelles herbes aromatiques cultiver en intérieur ?

Tous les aromates ne supportent pas la culture d’intérieur. Néanmoins, toutes celles dont on se sert régulièrement en cuisine ont l’avantage de très bien se développer en pot, c’est le cas des herbes suivantes :

  • L’aneth
  • Le basilic
  • La coriandre
  • L’estragon
  • Le laurier sauce
  • La lavande
  • La mélisse
  • La menthe
  • Le persil
  • Le romarin
  • La sauge
  • La sarriette
  • Le thym

Sachez qu’une très grande majorité de ces herbes sont annuelles, il vous faudra donc refaire des semis ou racheter des plants tous les ans. En revanche, le thym, le laurier, la lavande, le romarin, la menthe, la mélisse et la sauge se conservent d’une année sur l’autre.

Où faire pousser ses plantes aromatiques à la maison ?

Tant que vous avez suffisamment de lumière et que l’endroit où vous faites pousser vos plantes est bien ventilé, le lieu importe peu. N’importe quelle pièce de la maison fera l’affaire et vous pouvez installer vos aromatiques sur un meuble, un rebord de fenêtre, une étagère, une table …

L’impératif reste qu’elles soient exposées au soleil entre 6h et 8h par jour minimum. Les plantes comme le thym, le romarin ou la sarriette aiment beaucoup la lumière alors que la menthe, la mélisse et la ciboulette se plaisent mieux dans des milieux ombragés.

mon choix de plantes aromatiques

Donc il faut leur trouver un endroit bien exposé mais pas en soleil direct sinon elles risquent de brûler. Un bon indicateur reste l’état des feuilles. Si elles arborent des tâches, c’est qu’elles ont trop de lumière.

En revanche, si les tiges s’allongent et que les feuilles se mettent à rétrécir, c’est que les plantes manquent de luminosité. Le mieux est donc de les déplacer ou de les exposer au rayonnement d’une lampe de croissance.

Pour connaître la meilleure exposition de chaque plante aromatique, le mieux est encore de vous référer au dos du paquet de graines ou de conserver la petite étiquette qui accompagne le plant que vous avez acheté.

Comment cultiver des herbes aromatiques d’intérieur ?

  • Vous pouvez opter pour les graines ou les plants tout prêts. Pour les graines, il vous faudra un peu plus de patience mais logiquement la chaleur de la maison entraîne une germination en 2 ou 3 semaines suivant les aromates. Vous avez l’avantage de pouvoir contrôler la lumière, l’humidité et d’être à l’abri des gelées donc tous les facteurs sont réunis pour une pousse dans les meilleures conditions. Si vous voulez gagner du temps, vous pouvez acheter des plants d’aromates en jardinerie, vous pourrez donc profiter de vos herbes beaucoup plus rapidement.
  • Dans la lignée du respect de l’environnement, mieux vaut choisir un pot en terre cuite, troué au fond pour assurer un bon drainage. Bien entendu, vous pouvez utiliser tous les contenants à votre disposition, si vous n’avez rien d’autre, des jardinières en plastique feront l’affaire. Pour ceux qui ont un budget plus élevé, vous pouvez toujours tenter l’expérience d’un potager d’intérieur automatisé mais cela n’a rien de très naturel: lumière artificielle, substrat qui n’est pas de la terre et racines immergées dans une solution nutritive en permanence. Bref, rien de très respectueux pour la planète!
  • Utilisez de préférence du terreau universel ou bien un terreau adapté à vos plantes aromatiques plutôt que de la terre de jardin. Si vous avez du terreau spécial pour les légumes, vous pouvez vous en servir sans problème car il est riche en nutriments.
  • L’arrosage doit être régulier et la terre doit rester humide mais pas détrempée. Arrosez dès que vous voyez que la terre est sèche. En été, faites-le au moins une fois par jour, le matin ou le soir. En hiver, vous pouvez espacer les arrosages, une fois tous les deux ou trois jours, cela est suffisant.
  • Pour les aromatiques qui repoussent d’une année sur l’autre, veillez à faire un rempotage une fois par an. Vérifiez l’état des racines. Si elles sont blanches, tout va bien. Si elles sont en mauvais état, prenez un pot plus grand car le manque de place joue un grand rôle. Sinon, n’hésitez pas à raccourcir les racines d’au moins 5 cm.

Découvrez le kit pour vos aromates

Mon choix de 5 herbes aromatiques aux propriétés médicinales

À la maison, j’ai choisi de planter des herbes aromatiques qui peuvent non seulement servir pour cuisiner mais qui ont aussi des vertus médicinales. Et vous verrez que cela peut vous aider notamment en période hivernale et aussi pour traiter de nombreux maux du quotidien.

La mélisse

aromate mélisseLa mélisse est une de mes herbes aromatiques préférées car elle a trois atouts majeurs: elle est digestive, relaxante et elle fait fuir les moustiques! Son odeur se confond souvent avec la citronnelle et l’aspect de ses feuilles ressemble à de la menthe.

Cette plante est intéressante pour calmer les reflux gastriques et les maux de ventre. Idéale en infusion le soir, elle permet aussi de se détendre et comparée à des tisanes du commerce, elle est vraiment économique. Ciselez l’équivalent d’une cuillère à café de mélisse, placez le tout dans une boule à thé et laissez infusez dans une tasse d’eau chaude recouverte d’une soucoupe. Couvrir la tasse durant l’infusion permet de conserver toutes les propriétés de la plante.

Côté cuisine, la mélisse se marie bien avec les salades de fruits ou en accompagnement d’une viande blanche. Côté entretien, cette plante aromatique n’est pas très exigeante. Elle a besoin de beaucoup de luminosité et d’un terreau légèrement humide. Pour les semis de mélisse, la période idéale est le printemps, mais vous pouvez tenter votre chance avant si vous faites germer vos graines à l’intérieur de la maison.

Le persil

aromate persilQu’il soit plat ou frisé, le persil est un allié de notre santé. En cuisine, il relève non seulement nos salades, nos légumes et beaucoup de nos plats de viande et poisson. C’est un grand classique des bouquets garnis avec le thym et le laurier. Côté santé, il est aussi un puissant antioxydant et un antistress.

Comme beaucoup de plantes aromatiques, il a des vertus digestives mais ce n’est pas tout. Sa richesse en apigénine (famille des flavones), en bêta-carotène et en lutéine en fait un excellent anti-inflammatoire et il permet aussi de lutter contre le vieillissement. Contrairement aux idées reçues, le persil contient également plus de fer que dans les épinards.

Il contribue aussi à lutter contre la mauvaise haleine et il aide à bloquer les montées de lait après l’accouchement pour les mamans qui ne désirent pas allaiter. Le persil pousse très facilement dans un pot en terre ou bien en jardinière. Si vous optez pour les graines, réalisez vos semis dès le mois de mars dans un grand pot que vous exposerez bien au soleil.

Il se consomme toute l’année et si vous laissez votre pot dehors, veillez à le protéger avec une cloche ou un voile d’hivernage en hiver pour éviter le gel. En cas de fortes chaleur l’été, n’oubliez pas de l’arroser généreusement.

La menthe

aromate mentheLa menthe n’est pas utilisée uniquement pour parfumer le taboulé, accompagner les nems ou pour donner du goût à vos mojitos. Elle se marie très bien avec les salades de fruits et son mélange avec le chocolat a été testé et approuvé à de maintes reprises.

La menthe a de nombreuses propriétés et la plus connue est bien sûr d’aider à la digestion après un repas trop copieux. Elle apaise les estomacs sensibles et d’ailleurs son huile essentielle est recommandée pour lutter contre le mal des transports et calmer les migraines. Elle est riche en fer et contient de la vitamine C utile pour donner un petit coup de fouet lorsque l’on est fatigué.

En tisane, il suffit de la laisser infuser à couvert avec de l’eau chaude comme pour la mélisse. Au-delà de ses vertus gustatives, la menthe est un excellent détoxifiant pour le foie sous sa forme séchée. Elle est souvent présente dans la composition de thés parfumés. Qui ne connait pas le thé vert à la menthe?

On peut aussi s’en servir pour fabriquer des cosmétiques écologiques et elle entre parfaitement dans la composition des dentifrices faits maison. Pour s’épanouir, la menthe préfère les lieux à la fois ensoleillés et ombragés. Comme elle a tendance à beaucoup s’étaler, mettez-la seule dans un grand pot.

Le thym

aromate thymUtilisé comme antiseptique dès le Moyen-Age, le thym est votre allié pour vous aider à traverser les infections de l’hiver comme les rhumes et les maux de gorge. Rien de tel qu’une bonne tisane de grand-mère au thym, miel et citron pour venir à bout des rhinopharyngites.

Le thym est réputé pour assainir la sphère ORL, antibactérien et antiviral, il vous aide aussi à fluidifier les sécrétions bronchiques et à calmer la toux. Pour fabriquer un sirop maison à base de thym, il vous suffit de faire bouillir de grosses branches de thym dans 250 ml d’eau. Laissez refroidir puis ajoutez 1 cuillère à café de citron et 4 cuillères à café de miel.

Faites réchauffer le mélange à feu doux jusqu’à obtenir la consistance d’un sirop. Ce sirop maison se conserve 3 mois au réfrigérateur.

Côté cuisine, le thym relève aussi bien vos plats de légumes que de viandes et il favorise aussi une bonne digestion.

Les graines de thym se plantent au printemps. Une fois que la germination est effectuée, cette plante demande peu d’entretien. Elle résiste parfaitement à la chaleur et à la sécheresse.

La lavande officinale

aromate lavandeLa lavande est beaucoup utilisée dans les cosmétiques pour son côté odorant et ses qualités antiseptiques. En cuisine, elle permet aussi d’aromatiser certaines préparations sucrées comme les confitures, les glaces, les tisanes mais aussi quelques préparations salées.

Il est très facile de parfumer du sucre ou du sel à l’aide de quelques fleurs de lavande. Néanmoins, son goût est très prononcé, mieux vaut avoir la main légère quant au dosage.

Pour un usage médicinal, vous pouvez remplacer l’huile essentielle de lavande par une infusion de fleurs fraîches afin d’obtenir un effet relaxant. Il est également très facile de réaliser un macérat huileux à la lavande pour en faire une huile de massage décontractante.

Pour cela, il suffit de laisser tremper des fleurs de lavande fraîches dans de l’huile de tournesol pendant 15 à 20 jours. Filtrez et conservez le macérat dans une bouteille en verre foncé pour le protéger de la lumière.

Démarrez vos semis de lavande au printemps et exposez vos plants dans un endroit chaud et ensoleillé. Vous pouvez laisser votre lavande dehors durant l’hiver à condition de mettre du paillis au pied ou un voile d’hivernage pour éviter le gel.

Choisissez un kit prêt à pousser

Découvrez les autres produits naturels que j'utilise quotidiennement :