J'ai testé : la culotte taille haute gainante de la marque Wirarpa

J'ai testé : la culotte taille haute gainante de la marque Wirarpa
Aujourd’hui, je vais vous parler d’un vêtement du quotidien dont nous avons toutes impérativement besoin : les petites culottes ! Eh oui, qu’il s’agisse de confort, d’hygiène ou encore de bien-être, il ne me viendrait pas à l’idée de sortir sans ce sous-vêtement indispensable.

Un peu d’histoire sur les culottes féminines

Saviez-vous que jusqu’à la fin du XVIIIème siècle, les femmes n’en portaient pas sous leur robe ? Cependant le terme de « culotte » était déjà usité dans le langage courant mais concernait le pantalon court revêtu par les hommes. Les femmes, quand à elles, mettaient une chemise ou une sous-robe mais cela ne couvrait pas du tout leur intimité.

On peut alors aisément s’imaginer la galère chaque mois lorsque les règles faisaient leur retour... Le sang et autres secrétions corporelles devaient donc être contenus par ce morceau de tissu. J’ose à peine imaginer la gêne de toutes ces femmes lorsque leur flux était abondant et tous les incidents malencontreux qui ont certainement dû émailler leur vie.

Il faudra attendre le début du XXème siècle pour qu’enfin on commence à considérer le problème et que les premières serviettes hygiéniques fassent leur apparition sur le marché. Bien avant cela, les Grecques et les Égyptiennes avaient trouvé la solution et se confectionnaient des tampons avec du coton ou des bandelettes qu’elles positionnaient dans leur vagin. Mais les religions monothéistes ont décrété que c’était pêché

Au cours du XXème siècle, les femmes se sont mises à porter sous la robe une culotte longue qui arrivait en dessous du genou. Ce vêtement ample avait également pour dénomination pantalon de lingerie mais il était réservé aux femmes qui travaillaient ou qui faisaient de la bicyclette et interdit aux femmes de bonne réputation.

À cette époque, la bienséance considérait cet habillement comme subversif. Qu’aurait donc pensé la bienséance des décennies plus tard avec l’apparition des boxers, des tangas et des strings ?!? Certainement pas que du bon mais de nos jours, on est ravies d’avoir le choix dans les différents modèles de sous-vêtements dans notre garde-robe féminine.

En effet, je ne sais pas pour vous, mais moi je ne porte pas le même style de sous-vêtement en fonction de mon activité du jour. En règle générale, je privilégie le confort du coton notamment si j’ai prévu d’aller faire une séance de sport ou de yoga mais pour une soirée en amoureux, je préfère la finesse et la beauté de la lingerie en soie et en dentelle.

Wirarpa : la culotte taille haute de tous les jours

Pour mes slips de tous les jours, j’ai privilégié le confort et le bien-être en m’offrant un lot de culottes de la marque Wirarpa. Elles existent en plusieurs couleurs, histoire de varier les plaisirs. On trouve donc des culottes blanches, noires, grises, rouges, bleues foncées et claires, roses et violettes.

Culotte taille haute

En ce qui concerne les tailles, j’apprécie beaucoup que la marque ait pris en considération que les femmes ont des morphologies toutes différentes, que certaines dames sont très minces tandis que d’autres ont des formes bien plus généreuses. On peut donc s’offrir des culottes de la taille XS à la taille 5 XL. Pour information, cela équivaut en France à des tailles comprises entre le 34 et le 64. De quoi normalement pouvoir satisfaire tout le monde !

J’attire votre attention sur le taillage des culottes taille haute chez Wirarpa. Bien que très bien coupées, elles taillent tout de même assez grand. Je me permets donc de vous conseiller d’opter pour une taille inférieure à celle que vous auriez choisie habituellement.

Dans les culottes taille haute Wirarpa, on se sent à l’aise dès qu’on les enfile. La taille est haute et arrive au-dessus du nombril ce qui aplatit un peu le petit bidon. La ceinture de 2 centimètres ne roule pas et reste bien en place.

L’entrejambe est large et confortable, ça ne bouge pas de la journée. Les coutures sont bien faites et ne laissent pas de marques visibles. Je peux donc les porter avec tous mes vêtements qu’il s’agisse de pantalons larges ou plus près du corps, de robes ou de jupes. Ils sont totalement invisibles et ne se remarquent pas du tout.

Après plusieurs lavages, mes culottes taille haute Wirarpa n’ont pas bougé et ont gardé la forme qu’elles avaient le jour où les ai reçues dans ma boîte aux lettres.

Pourquoi opter pour les culottes taille haute Wirarpa ?

Culotte taille haute amincissanteNotre petite culotte, on la porte toute la journée. Il y a donc quelques détails sur lesquels il est conseillé de se pencher afin de faire le bon choix. Premièrement, la taille.

Un sous-vêtement trop grand va glisser et rouler ce qui n’a rien d’esthétique ni de pratique. Et si jamais vous portez une robe ou une jupe, imaginez le drame si votre slip se retrouve au niveau de vos chevilles lorsque vous êtes en train de marcher dans la rue, de faire la queue dans la file d’attente à la boulangerie ou pendant une réunion dans le bureau de la direction…

Par coquetterie, on pourrait être tentées de choisir la taille inférieure à celle qu’on porte habituellement mais c’est une fausse bonne idée car, à l’opposé, une culotte trop petite ne risquera aucunement de tomber mais va marquer la peau et créer des bourrelets. Ce n’est vraiment pas beau et ça peut aussi créer des boutons et des inflammations cutanées au niveau de l’aine à cause des frottements.

Mais comme énoncé plus haut, la marque taille grand donc contrairement à la règle générale, prenez un 40 si vous faites un 42 ! Avec Wirarpa, on trouve forcément sa taille entre le 34 et le 64 et on se sent parfaitement confortable et à l’aise toute la journée.

Ensuite, la matière. À titre personnel, j’évite toujours les sous-vêtements en synthétique. Ils empêchent la peau et les muqueuses de respirer en créant une forte sudation qui ne s’évacue pas ou très mal. Le meilleur moyen pour se retrouver avec des mycoses vaginales et des irritations de la peau en tous genres. Non merci ! Je privilégie toujours les matières naturelles telles que le coton qui permet à la peau de respirer sans provoquer de transpiration excessive.

Cependant, il faut tout de même bien admettre que le coton a un gros défaut : il se déforme à l’usage. En effet, à cause du port et des lavages successifs, les vêtements en coton ont tendance avec le temps à perdre leur forme originelle. C’est pourquoi, de nombreux fabricants de vêtements, à l’instar de Wirarpa, ajoute un petit pourcentage d’élasthanne. Si vous ne connaissez pas le mot « élasthanne », vous connaissez sûrement la marque déposée « Lycra ».

Vous voyez de quoi je parle ? De cette fibre synthétique qui apporte de l’élasticité aux vêtements tout en leur permettant de retrouver leur forme originelle. Dans les culottes que j’ai achetées, il y en a 5%. C’est assez pour conserver la forme de départ sans faire transpirer la peau.

VOIR LE MEILLEUR PRIX

Parlons enfin du prix. Je n’ai pas pour habitude de me ruiner dans l’achat de mes vêtements et sous-vêtements. Comme dit précédemment, je privilégie le confort et les matières naturelles et respirantes. Avec la marque Wirarpa, j’ai trouvé mon bonheur car en plus des avantages dont j’ai parlé un peu plus haut, le prix n’est vraiment pas élevé. Ça me permet de me faire plaisir et de m’en offrir autant que nécessaire.

Pour continuer, mes conseils pour le choix et l'entretien de votre lingerie :