Traitement naturel du syndrome du côlon irritable : la glutamine

glutamine

Au sommaire de cet article

Le syndrome de l’intestin irritable (SII) atteint entre 5 et 15% de la population française et représente à peu près 60% des consultations de gastro-entérologie chaque année.

Comment venir à bout de ce mal de ventre associé à des troubles du transit sans passer par la case médicament chimique ?

Sachez qu’il existe plusieurs solutions naturelles comme les probiotiques, le psyllium et en particulier la glutamine.

Voyons plus en détails de quoi il s’agit.

Qu’est-ce que le syndrome de l’intestin irritable ?

Le syndrome de l’intestin irritable est aussi connu sous le nom de colopathie fonctionnelle ou syndrome du côlon irritable.

Il s’agit d’une maladie gastro-intestinale caractérisée par des douleurs abdominales chroniques associées à des troubles du transit comme la constipation, la diarrhée ou les deux en alternance.

On retrouve aussi des symptômes comme les nausées, ballonnements, intestin bruyant, crampes abdominales, mucus dans les selles, sensation d’évacuation incomplète.

Le SII est aussi associé à d’autres troubles comme la fatigue chronique, l’anxiété ou la dépression.

Contrairement aux idées reçues, le stress n’est pas la cause majeure de la colopathie fonctionnelle, cependant il en amplifie les symptômes.

En effet, face au stress, le système digestif se dérègle :

  • L’estomac se vide moins rapidement.
  • Le transit dans l’intestin grêle est ralenti d’où le phénomène de constipation.
  • La motricité du côlon est accélérée d’où les diarrhées.
  • La perméabilité intestinale et le microbiote local sont modifiés d’où une manifestation inflammatoire.

Des troubles indirects peuvent également être rattachés au SII comme des brûlures d’estomac, des douleurs dorsales, des douleurs pelviennes, des migraines, des troubles du sommeil et de la fatigue.

Les personnes les plus atteintes du SII sont les femmes, elles seraient trois fois plus touchées que les hommes par ce syndrome. Les causes possibles sont variées. En voici quelques-unes mais la liste est non-exhaustive :

  • Alimentation non adaptée (sucre, aliments transformés, alcool, caséine …)
  • Infection gastro-intestinale
  • Diarrhée tropicale d’origine infectieuse ou parasitaire
  • Intoxication alimentaire
  • Suite de chirurgie viscérale
  • Prise de médicaments et/ou d’antibiotiques
  • Anxiété et stress
  • Dysbiose (déséquilibre de l’écosystème bactérien intestinal)
  • Dysfonctionnement du système nerveux entérique
  • Perméabilité intestinale
  • Gluten qui augmenterait la perméabilité intestinale
  • Inflammation du système digestif par une prolifération excessive des cellules immunitaires
  • Trypsine-3 (protéase) anormalement élevée provoquant une excitation neuronale entraînant des ballonnements et une augmentation de la perméabilité intestinale.

La glutamine pour traiter le SII ?

La glutamine ou L-glutamine est un acide aminé qui entre dans la composition des protéines.

Elle fait partie de la catégorie des acides aminés non essentiels car notre corps est capable de la synthétiser tout seul en fonction de ses besoins grâce à l’acide glutamique.

La glutamine est l’acide aminé que l’on retrouve le plus souvent dans le sang et dans les muscles.

Il faut savoir que les tissus intestinaux se servent de cet acide aminé comme source d’énergie pour bien fonctionner.

syndrome du côlon irritable

De plus, la glutamine joue un rôle dans le maintien de l’imperméabilité intestinale. Logiquement, un intestin en bonne santé est très peu perméable et empêche le passage d’une très grande majorité de molécules toxiques pour le corps.

Dans le cas du syndrome de l’intestin irritable, on constate une hyperperméabilité de l’intestin qui permet aux toxines, virus et bactéries de traverser la paroi intestinale en provoquant au passage une inflammation, des allergies, des intolérances alimentaires, etc.

Ce qui entraîne une suractivité du foie pour détoxifier tout l’organisme.


Quels sont les effets de la glutamine ?

La glutamine est recommandée pour soigner les intestins et surtout pour restaurer l’imperméabilité de la muqueuse intestinale.
De plus, elle va soutenir le système immunitaire et nourrir les cellules intestinales.

La glutamine possède 5 atouts majeurs, elle permet de :

  • Réparer la muqueuse intestinale
  • Repousser les agents irritants
  • Protéger les parois cellulaires
  • Soigner la perméabilité intestinale
  • Stimuler le système immunitaire

La L-glutamine joue un rôle au niveau de la métabolisation de l’azote et de l’élimination de l’ammoniac jusqu’à nos reins en toute sécurité.

Elle aide aussi à synthétiser deux neurotransmetteurs comme le glutamate et l’acide gamma-aminobutyrique essentiels au bon fonctionnement de notre cerveau.

C’est d’ailleurs un acide aminé très important chez les grands sportifs.

Sans une supplémentation en glutamine, l’apport fournit par l’alimentation n’est pas suffisant pour pallier les besoins des muscles et des cellules intestinales.

Ce sont donc des candidats idéaux aux troubles intestinaux tels que le SII.

La glutamine est la nourriture essentielle des entérocytes (cellules de l’intestin), c’est l’un des principaux constituants de l’épithélium digestif.

En conséquence, elle maintient l’imperméabilité de l’intestin, évite la colopathie fonctionnelle, toutes sortes d’allergies ainsi que des problèmes de peau.

Cet acide aminé est aussi une source d’énergie importante pour les cellules des reins, du foie et du cerveau.

Son rôle au niveau du système immunitaire est également considérable puisqu’il nourrit les globules blancs et contribue à leur prolifération.

De plus, la glutamine aide à lutter contre la fatigue en cas de stress élevé à la suite d’une chimiothérapie, un traumatisme ou une maladie quelconque.

Elle favorise la cicatrisation et limite les complications post-opératoires.

Néanmoins, elle reste déconseillée chez les diabétiques et les personnes âgées (risque d’augmentation du taux de créatinine et glomérulosclérose).


Les raisons d’une carence en glutamine

Il existe plusieurs causes de carence en glutamine, la première étant qu’elle est insuffisante au niveau de l’alimentation.
Néanmoins, d’autres causes externes sont à l’origine d’un manque de L-glutamine :

  • Traitement par chimiothérapie
  • Traitement par radiothérapie
  • Stress important
  • Choc ou traumatisme
  • Infections majeures
  • Sport intensif

Chez les sportifs de haut niveau, le syndrome de l’intestin irritable est très fréquent. En effet, la glutamine qui doit normalement nourrir les cellules de l’appareil digestif, est détournée vers les autres muscles.

A terme, cela provoque une perméabilité intestinale et des troubles digestifs parfois intenses, une inflammation et des problèmes immunitaires.

Sachez que toute situation qui affecte notre système digestif et notre système immunitaire comme le stress par exemple, entraîne une augmentation de la consommation de glutamine.

Aussi, un apport supplémentaire par l’alimentation ou des compléments s’avèrent nécessaires.

Une carence en glutamine se traduit aussi chez de nombreuses personnes par un état d’épuisement et des troubles de la fonction cérébrale.

Ainsi, il n’est pas rare de rencontrer des manifestations d’agitation, des insomnies, un manque de concentration et des pertes de mémoire.


Où trouver la glutamine dans les aliments ?

La glutamine est naturellement produite par le corps mais lorsque cela est insuffisant, il est possible de prendre une supplémentation en poudre, en comprimés, en capsules ou en gélules que vous trouverez facilement en magasin bio ou en parapharmacie.

La bonne nouvelle, c’est aussi qu’une grande partie de la glutamine que nous pouvons assimiler est déjà présente dans notre alimentation. Reste à consommer les aliments qui en contiennent !

Vous pouvez donc manger de la viande, du poisson, des céréales, des épinards, du persil frais, des betteraves, du chou, des pois, des lentilles, des haricots, du tofu, des produits laitiers, des œufs et des oléagineux comme les noix, les noisettes et les amandes.

En théorie, une alimentation normale doit fournir entre 5 et 10 g de glutamine par jour.


Quand et comment prendre la glutamine ?

La quantité de glutamine à prendre quotidiennement varie en fonction de votre poids, votre objectif ainsi que votre activité physique.

Pour les sportifs, vous pouvez prendre entre 6 et 10 g de glutamine par jour à répartir en plusieurs fois.

Une dose avant l’effort pour une meilleure endurance et avoir de l’énergie.

Une dose après l’effort pour une meilleure récupération musculaire. Vous pouvez même ajouter une 3e dose juste avant le coucher pour en profiter afin de désintoxiquer l’organisme de l’ammoniac produit par la dégradation des protéines et améliorer le sommeil.

Pour les personnes souffrant de troubles de la perméabilité intestinale dans le cadre d’un SII, d’une baisse d’immunité ou si vous êtes en convalescence, la dose recommandée est d’environ 2g par jour.

Les quantités sont vraiment à adapter au cas par cas selon les conseils de votre médecin car une supplémentation peut monter jusqu’à 30 g (à raison de 5 g pris en 6 fois) par jour et en fonction de votre état de santé.

La glutamine peut être directement avalée en gélules ou bien être mélangée dans une boisson si elle est en poudre.

Si vous présentez une allergie à la glutamine ou si vous avez trop pris de cet acide aminé, vous pouvez déclarer des effets secondaires comme :

  • Des nausées
  • Des vomissements
  • Des douleurs articulaires
  • De l’urticaire

N’hésitez surtout pas à prendre l’avis d’un professionnel de santé dans ces cas.

De plus, la prise de glutamine est déconseillée dans certains types de cancer. Les cellules cancéreuses aiment se nourrir de glutamine, c’est leur carburant principal. Par prudence, mieux vaut éviter ce type de supplément.

Si vous souhaitez prendre de la glutamine pendant votre grossesse, demandez conseil à votre médecin. Lui seul est apte à vous indiquer si vous pouvez prendre ce type d’acide aminé.

Mon petit truc en plus

Le syndrome de l’intestin irritable va souvent de pair avec un déséquilibre de la flore intestinale.

Il est donc intéressant d’associer la glutamine avec une prise de probiotiques afin de restaurer un écosystème sain dans votre ventre.

Pour un aspect pratique, il existe des sachets déjà tous prêts qui incluent la L-glutamine et différentes souches de probiotiques.

2 réponses

  1. Merci
    Votre information très important et super intéressant moi même souffrante de la colopathie fonctionnelle , je voudrais savoir ou trouver les sachets déjà prêts qui incluent la L-glutamine et différentes souches probiotiques.
    En vous remerciant .
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *