Comment fabriquer une éponge Tawashi ? DIY

fabriquer une éponge tawashi
Envie de créer votre éponge Tawashi ? Choisir le tissu, le fil et la créer pas à pas, je vous explique mon DIY pour faire une éponge lavable Tawashi.

Dans l’objectif de continuer sur notre lancée dans le zéro déchet, nous avons voulu adopter une démarche éco-responsable pour faire la vaisselle ou le ménage à la maison.

L’objectif est bien sûr d’utiliser des matériaux que l’on peut trouver facilement, qui soient recyclables et non polluants. Pour aller dans ce sens, nous avons décidé de fabriquer nos éponges maison comme le font les japonais avec leurs fameux tawashis.

Faciles et rapides à réaliser, c’est un jeu d’enfant qui ne prend que quelques minutes. On vous dit tout de suite comment faire.

Qu’est-ce qu’une éponge tawashi ?

Un tawashi est en fait un petit carré à mi-chemin entre une lavette, un gant de toilette et une éponge. Cet objet nous vient directement du Japon où la culture du zéro déchet est très développée. Entièrement fabriquée à la main, cette éponge artisanale est économique, écologique et remplace facilement une éponge classique le côté abrasif en moins. Quoique sur ce point, nous avons trouvé une solution de remplacement qui pourrait vous surprendre.

fabriquer une éponge tawashi

L’avantage principal de cette éponge faite maison c’est qu’elle est lavable, réutilisable et conçue à partir de vieux vêtements ou de tout autre tissu que vous n’utilisez plus. Cette éponge zéro déchet est réalisée dans tous types de matières et vous pouvez utiliser différentes méthodes pour fabriquer la vôtre.

Les principales méthodes de fabrication

Il existe en gros trois façons pour fabriquer votre éponge écologique. La première consiste à tisser des bandes de tissu recyclé entre elles. La deuxième est dans le même esprit mis à part que l’on utilise une seule bande de tissu que l’on tresse pour obtenir le petit carré nettoyant. Enfin, les fans de tricot ou de crochet seront ravis car il est possible de tricoter son éponge maison. Voici sans plus attendre les différentes façons de procéder et le matériel dont vous aurez besoin.

Créer son métier à tisser artisanal pour éponge tawashi

Pour les deux premières méthodes qui vont suivre, vous allez avoir besoin d’un petit métier à tisser très facile à réaliser. Pour cela, il vous faut :

  • Un carré de bois d’environ 20 cm de côté ou à défaut un carré de carton épais de la même taille
  • Une équerre
  • Un crayon
  • 28 clous à tête plate pour la planche de bois ou bien 28 épingles en couleur pour tableau de liège si vous ne disposez que d’un carré de carton
  • Un marteau

Pour construire votre métier à tisser, avec le crayon et l’équerre, tracez un carré de 16 cm de côté sur votre planche. Sur tout le pourtour du carré, faites des petits traits tous les 2 cm. Plantez un clou sur chaque petit trait sans trop l’enfoncer dans le bois. Attention, ne mettez aucun clou aux 4 coins du carré de 16 cm !

Vous vous trouvez donc avec 7 clous espacés de 2 cm sur chaque côté de votre petit carré. Voilà, votre métier à tisser est prêt pour confectionner votre éponge. Son avantage principal est qu’il est peu onéreux et réutilisable à l’infini. Entrons maintenant dans le vif du sujet pour la partie fabrication !

Le tawashi avec du tissu de récupération

tawashi avec du tissu de récupérationComme tout le monde, vous disposez sans doute de vieux vêtements, leggings, collants épais, chaussettes, manches de T-shirts que vous ne mettez plus. L’idéal pour cette première méthode est de disposer de bandes de tissu en forme de tube et dans une matière un peu élastique.

Il vous faudra découper 14 bandeaux de 2 à 3 cm de large dans un tissu suffisamment long et dont la largeur est d’environ 8 cm. (largeur d’une manche de pull par exemple). Pour rendre l’opération plus ludique, vous pouvez prendre des bandes de tissu de couleurs différentes afin de réaliser un tawashi à damier.

Concrètement, prenez une première bande que vous insérez afin qu’elle tienne entre le 1er clou à gauche et vous l’étirez jusqu’au 1er clou du côté droit. Procédez de même pour tous les clous, vous obtenez une première série de 7 bandes parallèles horizontales.

Ensuite, vous allez réaliser la même opération verticalement sauf que vous allez devoir passer une fois au-dessus, une fois au-dessous des bandes parallèles de façon à obtenir un tissage.

tawashi DIY

En résumé, vous accrochez votre tissu au 1er clou du bas du carré. Vous passez sous la 1ère bande de tissu horizontale, puis au-dessus de la 2e, puis en-dessous de la 3e, puis au-dessus de la 4e et ainsi de suite jusqu’à atteindre le clou qui se trouve en bout de planche pour accrocher le tissu.

Pour le 2e bandeau, alternez au départ en faisant passer la bande au-dessus en premier, puis en-dessous, etc. Alternez ainsi le tissage jusqu’à avoir accroché toutes les bandes de tissu. Vous venez de former un quadrillage. Terminez par la réalisation du tour de l’éponge.

Pour cela, décrochez la boucle d’une bande qui se trouve sur le bord du métier à tisser, tenez la bien et prenez la boucle du 2e bandeau juste à côté et faites passer la 1ère boucle dans la 2e. Procédez ainsi avec la 2e et la 3e boucle, et ainsi de suite jusqu’à avoir tressé tout le tour du tawashi.

À la fin, il ne vous reste qu’une seule boucle que vous serrerez bien afin qu’elle ne se détache pas du reste. Elle servira à accrocher votre éponge sur son support de rangement.

Le tawashi avec une bobine de fil trapilho

L’idéal pour cette méthode est d’avoir une bande de tissu continue d’environ 5 m de long. Vous pouvez donc tailler un grand T-shirt ou bien vous procurer une bobine de fil trapilho qui est fabriquée à partir d’un excédent de textile ou bien de matériaux recyclés à base de lycra.

Vous en trouvez facilement de toutes les couleurs. Le diamètre d’une bobine est d’environ 13 centimètre et cela vous permet de réaliser au maximum un carré de 60 x 60 cm. Autant dire qu’avec une bobine de 110 m linéaires vous avez de quoi fabriquer de nombreux tawashis.

Avec cette bande de fil, vous allez commencer par laisser dépasser 5 cm et planter votre tissu dans le 1er clou.

Ensuite, vous faites serpenter le tissu en contournant les clous de la gauche vers la droite. Vous obtenez ainsi des bandes horizontales. Faites le tour du dernier clou pour passer l’angle puis passez au tissage vertical. Répétez le même procédé en alternant les passages dessus/dessous comme pour la première méthode et faites un nœud avec les deux bouts de fil restants.

Pour terminer votre ouvrage, tressez les boucles de la même façon que cela a été décrit précédemment.

Le tawashi abrasif avec des aiguilles à tricoter ou un crochet

Pour les personnes qui ne sont pas adeptes du métier à tisser, il vous reste les aiguilles à tricoter ou encore le crochet. Cela vous sera utile pour fabriquer une éponge dans une matière abrasive afin de pouvoir récurer vos casseroles. Vous obtiendrez le même résultat qu’avec la célèbre éponge du commerce jaune et verte avec son petit hérisson.

Cette méthode est enfantine pour les fans de travaux d’aiguilles. Il suffira de vous munir d’une bobine de fil de sisal de 2 mm de diamètre et d’une paire d’aiguilles à tricoter de 9 mm de diamètre. Montez 10 mailles, faites 20 rangs de point mousse et terminez votre ouvrage comme n’importe quelle pièce en laine classique.

Le sisal est une matière intéressante à travailler car elle est naturelle et 100 % biodégradable. Lorsque votre « tawashi gratounette » aura tout donné au niveau de la cuisine et qu’il est trop usé, vous pouvez lui offrir une deuxième vie en le mettant au compost, il servira pour enrichir la terre de votre potager.

Conseils pratiques pour l’utilisation de votre éponge maison

  • Le tawashi s’utilise comme une éponge classique. Vous mouillez votre petit carré tissé, vous ajoutez du liquide vaisselle ou votre produit nettoyant et c’est parti pour frotter !
  • Pensez à bien essorer votre tawashi car il sèche moins facilement que les éponges du commerce. C’est là que la petite boucle que vous avez laissée au montage est bien utile car vous pouvez facilement suspendre votre éponge artisanale à un crochet.
  • Au niveau de l’entretien, c’est très simple. Pour un entretien régulier, vous pouvez faire tremper votre éponge maison dans de l’eau additionnée de vinaigre blanc. Si votre tawashi est vraiment très sale, passez-le en machine à 60 degrés.

Astuces à connaître pour éviter les saletés incrustées

Pour le nettoyage des surfaces très sales, n’utilisez pas les matières comme la laine ou des tissus avec des fils lâches où les saletés vont s’accrocher. Donc si vous avez des surfaces bien encrassées à nettoyer, l’éponge en sisal est la bienvenue !

Le tissage du tawashi ne doit être ni trop serré pour faciliter le séchage, ni trop lâche afin que toutes les saletés ne restent pas coincées dans le tissu.

fabriquer un tawashi

Mon conseil perso

Lorsque vous êtes lancé dans la confection des tawashis, n’hésitez pas à vous faire un stock en différentes matières qui seront réservées à un usage spécifique. Un pour la salle de bain, un pour la cuisine, les WC, etc.

Votre éponge faite maison peut également remplacer un gant de toilette si vous employez un tissu éponge par exemple. Le petit plus, le modèle en sisal peut aussi servir pour le gommage du corps, il remplacera le gant de crin classique exfoliant.

Retrouvez nos autres recettes 100% fait maison !