Le chanvre, un isolant naturel idéal pour la maison

Isolant chanvre en vrac

Au sommaire de cet article

Isoler votre maison, c’est installer un certain bien-être climatique dans votre espace de vie, été comme hiver, tout en économisant sur votre consommation en énergies.

Pourquoi choisir un isolant naturel ?

chanvre naturelC’est un produit isolant d’origine végétale, animale ou sédimentaire (tel que le chanvre, la laine de mouton, la laine de bois ou la ouate de cellulose) qui, en plus de ses performances thermiques et/ou acoustiques, possède des caractéristiques environnementales spécifiques.

Les isolants naturels n’émettent pas de gaz toxiques lors de leur combustion, sont faciles à transporter et à mettre en oeuvre, disponible sous plusieurs formes, résistants aux écarts de températures et l’hygrométrie, durables, donc économiques sur le long terme et souvent recyclables en fin de vie. Ils demandent également moins d’énergie pour leur fabrication.


L’éco-construction en question

Méfions-nous des idées reçues : les matériaux d’isolation naturels sont plus longs à mettre en œuvre que les isolants minéraux, et plus coûteux. Pourtant, à plus ou moins long terme, ces isolants naturels, sains et performants, permettent des économies d’énergie tout en préservant les murs et les combles de la détérioration due à l’humidité et au tassement des matériaux, alors créateurs de ponts thermiques.

Parmi les autres désagréments possibles : les caractéristiques des isolants minéraux changent avec le temps, ils supportent mal l’humidité, ce qui favorise le développement de spores et, par conséquent, le développement des moisissures et les risques d’allergie.

Aujourd’hui, l’éco-construction s’efforce de remettre au goût du jour des matériaux sains, autrefois employés dans le bâtiment, ainsi que des matériaux naturels à l’efficacité et à la salubrité démontrées. Le développement industriel d’après 1945 a favorisé l’emploi de matériaux minéraux et/ou chimiques, pratiques, peu coûteux et faciles à poser, mais dont les performances énergétiques se sont révélées bien médiocres.

Il faudrait une épaisseur de laine de verre de 78 cm pour égaler les performances énergétiques de 30 cm de ouate de cellulose insufflée à 60 kg par mètre-cube, pour le confort d’été. En outre, la production d’1m3 d’isolant minéral nécessite autant d’énergie que la production de 30m3 d’ouate de cellulose !

Le chanvre pour isoler les combles

Isolation des combles en laine de chanvre

Laine de Chanvre en rouleau

Laine de chanvre en rouleauxElle se dispose entre les solives, ou les pannes, sur le plafond en cas de combles aménagés ou de plafonds rampants, sinon elle est directement posée sur le plancher des combles. Elle régule automatiquement l’humidité sans déperdition de chaleur et rend l’habitation saine et confortable.

Sa texture particulière déplaît aux rongeurs, et autres nuisibles. Elle résiste au feu et possède une grande durabilité, elle est récupérable et recyclable. La laine de chanvre offre à la pose une très bonne tolérance de la peau sans sensations de démangeaisons. Il en existe différentes épaisseurs.


Laine de Chanvre en vrac

Isolation des combles perdus avec du chanvre en vrac35% plus économique que la laine de chanvre en rouleau, elle est posée à la main (pose rapide). Conditionnement en sac ou en bigbag.

Dans les combles ou sur les planchers intermédiaires, son utilisation à l’avantage de supprimer les ponts thermiques, source importante de déperdition de chaleur.


Le chanvre pour isoler les murs intérieurs

Enduit Chanvre-Chaux

La première couche de l’enduit, à base de chènevotte et d’un mélange de chaux aérienne et de pouzzolane, est la partie isolante.

Enduit chaux chanvre Saint-AstierDe nombreuses finitions sont possibles, toutes à base de chaux

  • A l’ancienne avec un chanvre + ou – fin
  • Chaux colorée (grand choix de pigments naturels)
  • Badigeon à la chaux
  • Lissée
  • Panneau de Laine de Chanvre
    Les panneaux s’installent entre le mur et le doublage.
  • Banchage Chanvre-Chaux
    Pour les cloisons intérieures, très bonne isolation thermique et phonique, perméabilité, finitions diverses.
  • Panneau de Laine de Bois
    Les panneaux s’installent comme ceux de chanvre. Leur prix est cependant supérieur au chanvre.
  • Panneau de Fibres de Bois
    Les panneaux de fibre de bois sont beaucoup plus rigides que ceux de chanvre. Leur prix est plus élevé que les panneaux de chanvre.
  • Panneau de Paille compressée
    D’une épaisseur de 5,8 cm, cette paille de blé chauffée et compressée est un très bon isolant thermique et phonique, et régule l’humidité des pièces (respiration). Toutes les finitions sont possibles. Le panneau de paille compressée est idéal pour les cloisons intérieures (Utilisé notamment en cloisonnement bureaux aux parlements de Bruxelles et Strasbourg).
  • Ouate de Cellulose (murs creux)
    Pour les murs non isolés comprenant un vide entre brique et pierre ou parpaing, un remplissage à la ouate de cellulose est idéal. La ouate de cellulose se faufile dans tous les recoins et ne se tasse que très peu avec le temps.
  • Panneau de Liège
    Pour les murs soumis à une forte humidité, le liège reste l’un des isolants les plus efficaces.

Le chanvre pour isoler les murs extérieurs

Bloc de chanvre IsohempLe grand avantage de l’isolation extérieure, est qu’un tel procédé créé une barrière thermique homogène, les murs entiers gardent leur chaleur. Si la maison est en pierres apparentes, nous conseillons de s’arrêter à la face la plus orientée vers le nord, et isoler le reste de l’intérieur.

Enduit Chanvre-Chaux

Un premier enduit isolant d’environ 7cm, mélange de chènevotte, de chaux aérienne et de pouzzolane, se pose directement sur le mur nu (pierre, brique, parpaing, etc.). Une finition à l’ancienne à base de chaux et de sable (qui a fait ses preuves dans le temps car utilisée pendant des siècles) peut être agrémentée d’une couleur en fonction de l’environnement culturel. Ce type d’enduit est très compétitif vis à vis des isolations synthétiques sur structures métalliques.


Panneau de Laine de Bois sur Lambourdage

Une structure bois (lambourdage) est fixée sur les murs extérieurs, on y visse des panneaux de laine de bois. Le tout est recouvert d’un habillage protecteur (grand choix de finitions). Ce type d’isolation est adapté à des climats froids et secs, il est courant dans les pays nordiques.


Le chanvre pour isoler les ouvertures

Pour éviter les ponts thermiques au niveau des ouvertures, la première chose est d’avoir des fenêtres à double-vitrage, voir triple-vitrage pour celles orientées nord. Si les jambages (déf??) des fenêtres sont en béton, il peut être judicieux d’y ajouter un enduit chaux-chanvre en intérieur.


Le chanvre pour isoler les sols

Dalle de chanvre sur hérisson de pierre

Dalle de chanvreIdéal sur sol nu (terre), l’ensemble demande environ 30 cm d’épaisseur, il isole à merveille tout en respirant (gestion de l’humidité).

Tout d’abord, le hérisson de cailloux est répartit uniformément sur 25 cm d’épaisseur. Il est recouvert de 12 à 15 cm de mélange chaux-chanvre. Le tout est couvert d’un plancher ou de tomettes de terre cuite liées à la chaux.


Crédit d’impôt et aides de l’État

Faire poser du double vitrage, isoler, changer portes et fenêtres, c’est réaliser des économies grâce à une diminution des coûts de chauffage avec, en plus, un coup de pouce fiscal !

Avant de vous lancer dans des frais qui peuvent être conséquents, commencez par déterminer les éléments de la maison à isoler (fenêtres à remplacer, isolation des murs ou isolation des combles…). Le crédit d’impôt s’amenuisant, faites en priorité les travaux qui en bénéficient !

Attention au choix des matériaux !

Assurez-vous que les caractéristiques et performances des matériaux et équipements proposés par le professionnel soient conformes aux exigences permettant d’obtenir le crédit d’impôt.

Fenêtres et vitrages. Pour ces équipements, il faut vous référer au coefficient de transmission thermique, désigné par la lettre U. Il ne doit pas dépasser une certaine valeur pour que les matériaux soient éligibles au crédit d’impôt.

Isolation du bâtiment. Pour les parois dites « opaques » (toiture, planchers, murs), votre choix du produit isolant doit tenir compte de sa résistance thermique, désignée par la lettre « R » : Plus cette dernière est élevée, plus l’isolant est performant.

Cette indication doit figurer sur l’étiquette des matériaux. Attention, l’indication de la seule conductivité thermique du produit (désigné par « l ») est insuffisante. Pour être sûr de la fiabilité des performances annoncées, choisissez les produits certifiés « ACERMI ».

Logis Nature Nous remercions l’entreprise Logis Nature pour l’aide apportée lors de la rédaction de cet article.

Spécialiste en isolation naturelle intérieure, extérieure et en réalisation d’étanchéité à l’air, LOGIS NATURE distribue et installe de la laine de chanvre en Normandie.

Le savoir-faire de l’entreprise est reconnu par le Label Eco-artisan® qui garantit l’efficacité énergétique du bâti selon trois principaux critères : l’évaluation thermique globale, le conseil global en matière d’efficacité énergétique, la réalisation conforme des travaux et le contrôle qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.