Alexia, co-fondatrice de En Tiny Simone, engagée vers le zéro déchet et le minimalisme.

Alexia, co-fondatrice de En Tiny Simone, engagée vers le zéro déchet et le minimalisme.
"Mon dernier déménagement a été une énorme prise de conscience, qui m'a fait faire un grand vide, je n'ai presque rien gardé !" 

Portrait d'Alexia, future Tiny Houseuse et co-fondatrice du blog En Tiny Simone ! 

Qui es-tu ?

Salut, moi c’est Alexia ! Aussi appelé Alex, Lelex et récemment Simone, je suis en plein préparatif de mes 30 ans (donc encore 29 pour le moment). 

Après avoir vécu dans le Finistère puis à Paris, je suis revenue habiter dans le Golfe du Morbihan et plus précisément à Vannes, ma ville de naissance. Changement radical après la capitale (!) j’y suis tellement bien que j’y aie créé, après 3 ans en auto-entreprise, mon agence de communication : Com d’Happy.

Graphiste, webdesigner et intégratrice web, je m’occupe de l’ensemble des supports de communication des entreprises (logo, affiche, flyer, carte de visite, site internet...) et/ou particulier.

L’équipe (c'est-à-dire moi ?) et moi-même créons tout de nos petites mains ! Pas de chichi, pas de blabla, j'aime la proximité avec mes clients et la Happy Attitude est mon carburant quotidien (avec un peu de café).

Pourquoi et comment as-tu débuté ta démarche écoresponsable ? 

Chez les Tanguy, nous sommes tous un peu concernés par cette démarche. Naturellement, nous avons appris des gestes simples du quotidien (économie d'eau, compost, plantes, jardins...). La santé de notre planète revient régulièrement dans les conversations de repas de famille. Chacun à notre manière, nous essayons de faire toujours mieux et nous apprenons beaucoup des expériences des autres. 

Engagée au sein de l'association Terre En Vie qui organise, la foire bio "La Bio en Fête" de Muzillac depuis plus de 20 ans. À la base cliente pour refaire son site internet, je rentre dans ma 3ème année de bénévolat.

Sans beaucoup de connaissances dans le domaine, j'avais soif d'apprendre et de pouvoir leur apporter mon aide (à ma façon). Lors des réunions, ils parlaient souvent de personnes que je ne connaissais pas et débattaient souvent sur des sujets dont j'ignorais l'existence.. En contre partie, je leur parlais chinois avec les statistiques de visite sur leur site, de publications Facebook ou l'importance d'avoir un compte Instagram. 

Le thème de La Bio en Fête de cette année m'a littéralement (et excusez-moi de l'expression) mis une claque dans la gueule : "Objectif 0 déchets et recyclage" - qui sera sûrement reconduit l'année prochaine tellement il y a des choses à dire, à faire, à débattre. Un thème passionnant qui me rappelle tous les jours pourquoi il faut changer maintenant.

Je ne sais pas si je vois seulement ce que je veux voir, mais beaucoup de personnes autour de moi (de proche comme de loin, des jeunes et des moins jeunes) arrivent à faire des choses extraordinaires pour changer le monde d'aujourd'hui. Ces personnes m'inspirent (même si elles ne le savent pas).

Quelles actions écoresponsables as-tu mis en place ? 

Adieu centres commerciaux, bonjour marchés et commerçants locaux ! Depuis que j'habite en plein centre-ville de Vannes, je me rends compte à quel point, il est facile de vivre autrement. 

Il y a encore 6 mois, tout était une bonne excuse pour faire au plus simple et au plus vite, quitte à se dire "ce n'est pas moi qui ferai changer le monde". Bouuuuuh ERREUR ! Il n'est jamais trop tard pour changer !! 

Avec le marché, 2 fois par semaine sur mon chemin du travail, mon alimentation s'est adaptée à ce qu'il y avait sur les étales et non à acheter ce que j'avais envie de manger (même si c'était hors France, hors saison...). L'occasion de me déplacer avec mes tupperwares : objectif 0 déchet ! Et même si mon prochain lieu d'habitation ne sera pas en plein centre-ville, mon travail le sera toujours, alors je garderai tous ses bons réflexes.

Surplus de surconsommation ! Mon dernier déménagement a été une énorme prise de conscience, qui m'a fait faire un grand vide, je n'ai presque rien gardé ! 
Acheter, revendre, garder dans un coin des objets qui ne vous servent jamais ou des vêtements que vous ne mettrez plus, la télé non-stop allumée qui vous raconte... Beaucoup de choses inutiles pour rester poli. Vu la sensation de bien-être que j'ai ressentie quand je me suis séparé de tout ça dans mon nouvel appartement, je ne comprends même pas comment en être arrivée là.

J'essaie de développer au maximum la partie écologie même au sein de mon entreprise. Fatalement sur un ordinateur toute la journée, je n’ai pas vraiment diminué ma consommation d'électricité, mais j'ai plus d'un tour de magie dans mon chapeau : cartes de visite en coton recyclé, encre végétale, imprimeurs bretons...

Il m'arrive souvent de donner des petits coups de pouce aux projets qui me passionne et qui touche à l'environnement et/ou l'écologie - comme Ethickers, qui crée des supports ludiques de sensibilisation au développement durable pour enfants et adolescent ou encore M'Joy Café, restauration rapide fait maison et biologique sur Vannes.

Un conseil ? Croyez en vous ! On n'a pas l'impression de faire changer le monde en faisant tous ces petits gestes ou en changeant nos habitudes, mais si, si, vous le faites ! Et si on le fait tous, ça aura un tel impact que vous en serez fiers.

On était des vrais aveugles avec les idées claires. Aujourd'hui impossible d'arrêter cette chanson...
Mais impossible n'est pas français !

La rue Ketanou

Quel impact a eu ta démarche ? 

Difficile de mesurer à l'échelle de la planète, mais je peux déjà vous dire que personnellement, je me sens beaucoup plus en phase avec moi-même. Consommer moins, mais mieux, ce qui a valu la révélation de l'année : vivre une Tiny House. Ni une, ni deux, emménagement prévu pour avril 2019 ! 

Ce projet intrigue et questionne beaucoup mes proches, mais quand je leur explique le concept, ils comprennent tous ma démarche et pourquoi je le fais et finalement... Ils ne sont pas si étonné que ça !

Mise à part le souhait de devenir propriétaire d'un habitat écologique, la Tiny House est aussi une bonne manière de me lancer pleins de nouveaux défis à durée illimitée : enlever "Objectif" devant "0 déchets", faire mes produits d'entretien et mon pain, consommer toujours moins d'eau et d'électricité...

Cette démarche m'a également fait découvrir l'envie de partager. Non pas que je ne partageais rien avant, mais l'envie de crier sur tous les toits de prouver au monde entier que, finalement, ça n'est pas si dur. C'est comme ça qu'est née le blog En Tiny Simone (d'où mon nouveau surnom !).

Le petit mot Lecaninole :

Un grand merci à Alexia pour ce chouette témoignage rempli d'Happy Attitude comme nous l'aimons ! Un partage d'expérience stimulant et qui donne l'envie d'aller plus loin dans la démarche écoresponsable.

En effet, véritable consom'actrice dans ta démarche zéro déchet et minimalisme, nous tenons à souligner ton engagement au sein de l'association Terre en vie et la mise à disposition de tes compétences professionnelles pour des projets qui te tiennent à coeur. 

Nous avons partager, il y a peu de temps, le témoignage de son accolyte, Marion, toutes les deux copines et futures habitantes de Tiny House, elles vous partagent leurs aventures sur leur super blog, bonne humeur garantie ! 

Retrouvez-les aussi sur leur compte Instagram et leur page Facebook

Découvrir d'autres consom'acteurs : 

Rédigé et publié par Léna le 04/11/2018 sur le blog lecaninole.fr